En 2017, Amazon Web Services étendra ses zones de disponibilités en Europe avec des datacenters à Paris, en plus de Dublin, Francfort et Londres.

L'Image du jour

En 2017, Amazon Web Services étendra ses zones de disponibilités en Europe avec des datacenters à Paris, en plus de Dublin, Francfort et Londres.

Les Fintech bousculent la finance

Dernier Dossier

Les Fintech bousculent la finance

Quelque 4 000 Fintechs existeraient dans le monde, sûrement une faible minorité d'entre elles subsistera dans les trois ans. Une chose est sûre, depui...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Le pigeon voyageur plus rapide qu'Internet dans la campagne anglaise

Le pigeon voyageur plus rapide qu'Internet dans la campagne anglaise

Lors d'une opération organisée pour attirer l'attention sur la médiocre qualité des débits ruraux, un FAI britannique a mis en compétition des pigeons voyageurs et les connexions Internet de la campagne. Un indice ? Le gagnant a un bec.

Lors d'une course orchestrée par le FAI britannique Timico, les pigeons voyageurs se sont révélés plus rapides que les connexions Internet rurales. Le fournisseur d'accès avait organisé cette course pour déterminer laquelle des deux méthodes était la plus efficace pour transférer une fichier vidéo de 300 Mo. Dix pigeons ont donc été lâchés d'une ferme à Berverley, dans le Yorkshire, chacun chargé d'une clef USB contenant le fichier. Au même moment, le téléchargement de celui-ci était démarré sur un ordinateur local.

Alors que les volatiles avaient atteint leur destination, une heure et quart plus tard, atterrissant à Skegness, ville située à 120 km de Beverley, seulement un quart du fichier avait été téléchargé. Il avait par ailleurs été nécessaire de redémarrer le téléchargement durant ce laps de temps.

Des débits inadaptés au web actuel

Cette opération a été mise en place afin de souligner que le débit dans ces zones rurales britanniques « ne correspond pas aux usages actuels d'Internet ». « La ferme dans laquelle nous avons démarré la course a une connexion tournant autour des 100 ou 200 kb/s », a expliqué Tref Davies, de chez Timico, à la BBC. « Nous sommes tout de même au Royaume-Uni, nous devrions être bien connectés, mais près d'un tiers des foyers ne peut toujours pas accéder au haut-débit ». Selon les chiffres de l'Arcep, pour la France, le nombre d'abonnements en bas débit pour le premier trimestre 2010 s'élève toujours à 600 000, malgré une baisse quasi-régulière depuis les dernières années.

Une course similaire avait pris place l'an dernier à Durban, en Afrique du Sud. Un pigeon voyageur avait complété un voyage de 96 km en deux heures. Malgré cette durée, seuls 4 % du fichier de 4 Go avaient été téléchargés.

Crédit Photo : D.R.

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité