Des chercheurs berlinois ont déverrouillé le Galaxy S5 de Samsung à l'aide du moulage d'une empreinte digitale relevée sur l'écran d'un smartphone.

L'Image du jour

Des chercheurs berlinois ont déverrouillé le Galaxy S5 de Samsung à l'aide du moulage d'une empreinte digitale relevée sur l'écran d'un smartphone.

Big data : zoom sur les usages et les applications

Dernier Dossier

Big data : zoom sur les usages et les applications

2014 devrait être une année de transition pour le big data en France. En effet, les projets se multiplient et commencent timidement à se professionnal...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

PARTNER ZONE
Nous vous proposons des espaces d'information et de services dédiés à des acteurs du marché IT. Vous y trouverez de nombreux livres blancs, vidéos, articles...

Partner Desk

Nous vous proposons, dans ces espaces, les dernières nouveautés d'une marque IT.

Webcast

FERMER

OFFRE D'EMPLOI

Découvrez chaque jour des offres d'emploi 100% IT et profitez de toute la puissance de LMI pour promouvoir votre carrière.

Accéder au site 

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Les agents fédéraux américains persona non grata au Defcon

Crédit Photo: D.R

Crédit Photo: D.R

Les organisateurs du Defcon, la convention dédiée à la sécurité, ont demandé publiquement aux agents fédéraux américains de ne pas assister à l'évènement cette année. La raison avancée est une certaine tension entre la communauté de hackers suite aux révélations récentes sur programme de surveillance Prism.

Les relations historiquement compliquées entre les pirates et le gouvernement américain semblaient s'être assagies ces dernières années. Les organismes à trois lettres (FBI, CIA, NSA, etc.) étaient à la recherche de talents en matière de cybersécurité et les évènements comme Defcon ou Black Hat représentaient des lieux à fort potentiel pour le recrutement. Un des concours récurrents et bon enfant au Defcon est nommé Spot the Fed pour trouver les agents fédéraux parmi les participants.

Or il n'est pas sûr que cette année le concours se déroule, car Jeff Moss, le fondateur du Defcon a demandé au gouvernement fédéral de ne pas se rendre à l'évènement cette année. Jeff Moss est connu sous le nom Dark Tangent dans la communauté des hackers et il est aussi responsable de la sécurité de l'Icann. Dans un post sur le site Defcon, il a indiqué, « alors que nous discutions et partagions avec les feds, les récentes révélations ont créé un malaise sur cette relation au sein de la communauté ». En conséquence, il ajoute « Feds, nous avons besoin d'être seuls ». Il explique « ce serait mieux pour tout le monde si le gouvernement fédéral n'assistait pas au Defcon cette année. Cela donnera du temps à tous pour réfléchir comment nous en sommes arrivés à là et que faire après ».

Cette demande aussi radicale a surpris au regard du programme de l'année dernière, qui avait vu l'intervention du général Keith B. Alexander, directeur de la NSA et responsable du cyber commandement américain. Oui, mais depuis, il y a eu l'affaire Prism et les révélations d'Edward Snowden sur le programme de surveillance de la NSA. La décision prise par les organisateurs de l'évènement est révélatrice des tensions qui se sont accumulées au sein de la communauté des hackers depuis un certain temps, confirme Kyle Maxwell, spécialiste de la sécurité chez Verizon sur un blog. Cette tension « atteint un niveau que je n'avais pas connu depuis des années. L'affaire Snowden a remis des problèmes en avant, qui ont existé sous l'administration Bush et que la présidence Obama devait changer », avoue le responsable. Si la demande de Jeff Moss peut apparaître comme une déclaration politique, certaines personnes estiment qu'elle a été faite pour éviter les conflits lors de la conférence.




Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité