Advertisement
Avec son processeur S7, Oracle assure baisser le coût de ses systèmes Sparc accessibles sous forme de service de compute dans son cloud.

L'Image du jour

Avec son processeur S7, Oracle assure baisser le coût de ses systèmes Sparc accessibles sous forme de service de compute dans son cloud.

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

Dernier Dossier

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

De la French Touch à la French Tech, c'est le message que Bpifrance a souhaité faire passer aux 30 000 visiteurs (startups, entrepreneurs, PME, ETI, g...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Office 365, Microsoft unifie ses services cloud

Office 365, Microsoft unifie ses services cloud

BPOS, Office Web Apps, Lync, l'éditeur de Redmond a décidé de toiletter et d'unifier l'ensemble de ses offres disponibles dans le cloud. Le nom de ce fédérateur est Office 365, qui se décline selon la taille des entreprises.

Difficile de s'y retrouver dans les offres en ligne de Microsoft, celles de collaborations ou de communications unifiées. L'éditeur, s'il dispose d'un catalogue riche de services, a décidé de combiner plusieurs de ses services autour d'une même marque plus fédératrice, Office 365. Cette dernière regroupe la version Online 2010 de SharePoint, d'Exchange et de Lync, ainsi qu'Office Web Apps. Par ailleurs « pour la première fois, nous incluons Office Professionnel Plus 2010 (qui comprend la messagerie électronique, vocale , un réseau social d'entreprise, conférence web, extranet, etc.) sur les postes clients par un abonnement mensuel » souligne Laure Goudiard DuMesnil, responsable produits Online Services chez Microsoft. Cette offensive est une réponse au développement des Google Apps et au lancement récent de LotusLive Note d'IBM.

Une offre à la carte selon la taille de l'entreprise


La distinction d'Office 365 est sa modularité en fonction du type d'entreprises ciblées. Ainsi, pour les TPE (de moins de 25 salariés) ou les professionnels, le service coûtera 5,25€ par utilisateur et par mois. Pour mémoire, l'accès à Google Apps en édition Entreprise coûte 50 dollars par an (soit 3,39 euros par utilisateur et par mois). Pour les entreprises de plus grande taille, Office 365 débute à partir de 1,75€ pour Exchange Online et 9€ pour la suite complète. Celles qui souhaitent intégrer Office Professionnel Plus 2010 débourseront 22,75 euros par utilisateur et par mois. A ces produits, il faut ajouter une version à destination de l'éducation, qui remplacera Live@edu, « elle sortira l'année prochaine, mais sans de date fixée pour l'instant » précise la responsable produits. De même, l'ajout de Dynamic CRM Online est prévu en 2011.

Avant d'être officiellement lancé au premier trimestre 2011, Office 365 est disponible en version bêta dans plus de 13 pays dont la France. A la question de savoir s'il y a une limitation pour l'accès à cette version de test, Guillaume Tourres, responsable média souligne « cela devrait concerner plusieurs milliers de clients » sans en préciser le nombre exact et d'ajouter « sur l'offre Dynamics CRM Online, nous avions été obligé de limiter les accès pour prendre en compte les capacités de nos datacenters ».

L'éditeur va aussi s'appuyer sur son réseau de partenaires, comme les opérateurs télécoms ou les revendeurs de solutions cloud, pour déployer Office 365. Guillaume Tourres rappelle qu'aujourd'hui un million de postes sont hébergés dans le cloud.

A lire aussi :

- Le 14 octobre 2010 : Microsoft fixe un tarif accrocheur pour son CRM Online

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

35 ans
25 Avril 1988 n°321
Publicité
Publicité
Publicité