Amazon teste à Seattle un magasin bardé de capteurs et sans caisse, couplé à un système de paiement automatisé sur smartphone.

L'Image du jour

Amazon teste à Seattle un magasin bardé de capteurs et sans caisse, couplé à un système de paiement automatisé sur smartphone.

Les 10 tendances technologiques en 2017

Dernier Dossier

Les 10 tendances technologiques en 2017

Comme chaque année, la rédaction du Monde Informatique a établi une liste des 10 tendances technologiques à venir ou qui vont se poursuivre en 2017....

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Bad buzz : gérer une crise sur les réseaux sociaux

Crédit Photo: D.R

Crédit Photo: D.R

Mounira Hamdi et Anthony Babkine viennent de publier aux éditions Eyrolles sur la manière d'affronter un bad buzz.

La propagation d'une communication sur Internet, par un mécanisme classique de rumeur, peut autant être positive que négative. Elle engage les internautes qui la propagent et la crédibilisent. Positif, un tel « buzz » est recherché par les entreprises car c'est une communication impliquante et gratuite. Négatif, le « buzz » peut considérablement nuire aux affaires et avoir un impact très significatif sur le chiffre d'affaires. Or, par définition, le « buzz » ne se contrôle pas. Comment réagir en cas de buzz négatif, de « bad buzz » ? On entre là dans une forme particulière de la communication de crise, une variante dédiée aux réseaux sociaux.

C'est là le sujet d'un ouvrage qui vient d'être publié par les éditions Eyrolles. Les deux auteurs connaissent leur sujet : Mounira Hamdi est consultante e-réputation, auteur d'ouvrages et conférencière ; Anthony Babkine, quant à lui, est stratège digital de l'agence de communication Wellcom et responsable du MBA ESG « stratégie et communication digitale ».

Le bad buzz décortiqué

Dans un premier temps, les auteurs rappellent les fondamentaux de la communication en ligne et les modes de fonctionnement des réseaux sociaux. De nombreuses études et des exemples sont citées pour objectiver ce qui est à raison ou à tort couramment considéré. Puis la communication de crise est explicitée dans ses principes. Enfin, le bad buzz lui-même est décortiqué, analysé et traité, de ses signes avant-coureur à sa conclusion. La réponse juridique est parfois possible mais ne sera jamais suffisante.

Si le texte se lit d'un bout à l'autre sans difficulté, des points particuliers sont mis en exergue dans des encadrés. C'est par exemple le cas d'astuces, de listes de bonnes pratiques ou d'exemples (comme la crise vécue par Nestlé à cause de l'attaque de Kit Kat par Greenpeace). Certains encadrés sont issus d'avis d'experts. Des bonus en ligne sont accessibles par QR Code.

A propos de l'ouvrage

Bad Buzz : gérer une crise sur les médias sociaux, par Mounira Hamdi et Anthony Babkine (Editions Eyrolles, 192 pages, 23 euros)


Pour acquérir l'ouvrage chez l'éditeur

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
25 Avril 1988 n°321
Publicité
Publicité