Après les Etats-Unis, Amazon va tester son service de livraison de drones Prime Air au Royaume-Uni.

L'Image du jour

Après les Etats-Unis, Amazon va tester son service de livraison de drones Prime Air au Royaume-Uni.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (1e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (1e partie)

En mars et juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour le...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Cebit 2015 : La start-up Cozify défie Google et Samsung dans l'IoT

Le boîtier que Cozify veut placer au coeur de la maison connectée supporte les protocoles de communication sans fil Zigbee et Z-Wave (crédit : IDGNS).

Le boîtier que Cozify veut placer au coeur de la maison connectée supporte les protocoles de communication sans fil Zigbee et Z-Wave (crédit : IDGNS).

Pour multiplier le nombre d'équipements connectés qu'il peut gérer dans la maison, le boîtier de Cozify reconnaît plusieurs protocoles de transmission de données. La start-up finlandaise se lance sur un marché convoité par bien plus gros qu'elle, notamment Samsung et Google, avec Rest et Revolv.

La start-up finlandaise Cozify espère mettre son boîtier de contrôle au centre de la maison connectée. Pour y parvenir, elle a intégré de nombreuses technologies radios. Cette semaine, la société participe à Code_n, un concours de start-ups organisé sur le Cebit de Hanovre (16-20 mars) dont la finale rassemble 50 équipes. Celles présentent des solutions pour l’Internet des objets (IoT) dans quatre domaines : Industrie 4.0, Smart City, Future Mobility et Digital Life. Sur le salon allemand, Cozify montre comment son hub peut être utilisé pour contrôler les lampes, les prises électriques et les haut-parleurs sans fil, et s’intégrer avec des capteurs de mouvement.

Pour être capable de travailler avec le plus grand nombre d’équipements, la start-up a pris en compte différents protocoles de communication : Bluetooth, WiFi, Zigbee et Z-wave, mais aussi la fréquence radio 433 MHz utilisée par un certain nombre de capteurs. Mais elle n’en tire pas encore tout le potentiel. Son équipe ne compte que 7 personnes, ce qui impose des priorités dans les développements. Le nombre de fonctionnalités disponibles reste pour l’instant limité car Cozify veut s’assurer que tout fonctionne bien et que l’interface utilisateur se comprend facilement, a expliqué Antti Vihavainen, responsable du développement de l’activité, à nos confrères d’IDG News Service.

Allumage progressif des lumières au réveil

Les apps pour smartphone et tablette de la start-up permettent aux utilisateurs de contrôler les équipements qui sont connectés au boîtier de Cozify. Il est aussi possible de définir des scénarios avec des paramétrages pré-définis, par exemple, l’allumage progressif des lumières au moment du réveil.

Les prochaines intégrations porteront sur la sécurité de la maison avec l’utilisation de capteurs pour fenêtres et portes, des caméras, des détecteurs de fumée ainsi que des vannes d’arrêt d’eau. La société finlandaise prévoit ensuite d’ajouter à sa plateforme des thermostats connectés. Pour l’instant, son boîtier est proposé à 149 euros sur sa boutique en ligne. Il sera commercialisé en Europe ce mois-ci ou le mois prochain.

Les prix doivent baisser pour une large adoption

Cozify propose aussi des prix groupés. Par exemple, pour 499 €, on dispose du boîtier, d’un haut-parleur sans fil Sono Play :1, de trois ampoules Osram, d’une prise murale Belkin et d’un capteur de mouvement et de température sans fil de marque Nyce. Si Antti Vihavainen pense qu’il s’agit de prix concurrentiels, notamment sur les bundles, il reconnaît volontiers que les tarifs doivent baisser pour déclencher vraiment une large adoption. Les jeux de composants devant arriver d’ici la fin de l’année pourraient y contribuer. Ceux qui supporteront plusieurs technologies de transmission radio feront chuter le prix et simplifieront le développement des firmwares, selon Antti Vihavainen, sans pouvoir toutefois fournir d'estimations.

Cozify entre donc sur un marché où de plus grosses entreprises, notamment Samsung et Google, ont prévu de se faire une place. Pour y parvenir, Samsung a racheté SmartThings tandis que Google a mis la main sur Nest et Revolv. Mais Cozify pense qu’elle peut les affronter, sur la facilité d’utilisation et sur la performance : « Nous sommes plus près du client que ne le sont de plus grandes entreprises », estime Antti Vihavainen.

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
13 Février 1998 n°753
Publicité
Publicité