Google a affiné la précision de sa mosaïque terrestre sur Earth et Maps avec Landsat 8. Ci-dessus, la ville de New York, avant et après.

L'Image du jour

Google a affiné la précision de sa mosaïque terrestre sur Earth et Maps avec Landsat 8. Ci-dessus, la ville de New York, avant et après.

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

Dernier Dossier

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

De la French Touch à la French Tech, c'est le message que Bpifrance a souhaité faire passer aux 30 000 visiteurs (startups, entrepreneurs, PME, ETI, g...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Décès de Marvin Minsky, pionnier de l'intelligence artificielle

Le chercheur en intelligence artificielle Marvin Minsky, membre fondateur du MIT Media Lab, vient de mourir. (Wikipedia CC BY 3.0 Bcjordan)

Le chercheur en intelligence artificielle Marvin Minsky, membre fondateur du MIT Media Lab, vient de mourir. (Wikipedia CC BY 3.0 Bcjordan)

Distingué du prestigieux prix Alan Turing en 1969, Marvin Minsky avait co-fondé le laboratoire d'intelligence artificielle du MIT et le MIT Media Lab qui travaille aujourd'hui sur les objets connectés et les systèmes informatiques capables d'appréhender les émotions humaines. Il est mort dimanche dans sa 89ème année.

Marvin Minsky, professeur émérite du Massachussetts Institute of Technology, spécialiste des sciences cognitives, pionnier des réseaux neuronaux et l’un des co-fondateurs du laboratoire d’intelligence artificielle du célèbre institut de recherche américain, est mort ce dimanche d’une hémorragie cérébrale à l’âge de 88 ans.

Dans son livre « La Société de l’Esprit » (Society of Mind), il essaie d’expliquer comment fonctionne l’esprit et comment l’intelligence peut se construire. Son dernier ouvrage, intitulé « The Emotion Machine : Commonsense Thinking, Artificial Intelligence and the Future of the Human Mind », a été publié en 2006. Il y écrit que les états émotionnels ne sont pas particulièrement différents des processus de la pensée et y aborde comment le cerveau humain pourrait travailler, ainsi que la conception de machines qui pourraient ressentir et penser. « Nous pourrons alors essayer d’appliquer ces idées, à la fois à la compréhension de nous-mêmes et au développement de l’intelligence artificielle ».

Sur le site de l’ACM (Association for Computing Machinery), il est rappelé que son travail sur l’intelligence artificielle utilisant la manipulation de symboles remonte aux années 50 et 60. « Beaucoup considèrent que son article de 1960 « Steps toward artificial intelligence » comme le cri de ralliement de toute une génération de chercheurs.

Membre fondateur du MIT Media Lab en 1985

Marvin Minsky a reçu de nombreuses distinctions dont, en 1969, le prestigieux prix Turing, décernée aux chercheurs en sciences informatiques. Né le 9 août 1927 à New York, diplômé de Harvard et de Princeton (doctorat de mathématiques), où il a réalisé le premier simulateur de réseau neuronal (appelé le SNARC), il a ensuite rejoint en 1958 le département d’ingénierie électrique et sciences informatiques du MIT. Dans la foulée, Marvin Minsky y a co-fondé le laboratoire d’IA où il essayait de recréer dans les machines les capacités humaines telles que la perception et l’intelligence, y compris par l’utilisation de mains robotisées pouvant saisir des objets.

En 1985, le chercheur devint membre fondateur du MIT Media Lab qui travaille actuellement sur les technologies avancées dans des domaines tels que les interfaces tangibles, les robots personnels ou l’informatique affective qui se concentre sur les systèmes capables de reconnaître et de modéliser les émotions humaines.

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

35 ans
21 Juin 1996 n°683
Publicité
Publicité
Publicité