Neogend permet aux gendarmes de vérifier les identités et pré-remplir en mobilité un dépôt de plainte (à droite le Lt-Colonel Olivier Langou).

L'Image du jour

Neogend permet aux gendarmes de vérifier les identités et pré-remplir en mobilité un dépôt de plainte (à droite le Lt-Colonel Olivier Langou).

La refonte du SI face à la transformation numérique

Dernier Dossier

La refonte du SI face à la transformation numérique

La meilleure façon d'illustrer la transformation numérique est d'apporter des témoignages concrets d'entreprises. C'est dans cette optique que la...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Kubernetes 1.5 attendu sur Windows Server 2016

Encore en version alpha, Kubernetes 1.5 pour Windows Server 2016 vient compléter le support de Docker sur l’OS de Microsoft. crédit : D.R.

Encore en version alpha, Kubernetes 1.5 pour Windows Server 2016 vient compléter le support de Docker sur l’OS de Microsoft. crédit : D.R.

Si Docker est bien arrivé sur Windows Server, pourquoi ne pas également espérer utiliser Kubernetes. C'est chose faite mais avec l'arrivée de la version 1.5 de la plate-forme d'orchestration de containers.

Ces deux dernières années, Docker a connu une progression rapide dans les projets IT. Et Kubernetes, la solution open source d’orchestration de containers – poussée à l'origine uniquement par Google – a également été adoptée par un grand nombre d’entreprises et de fournisseurs de services. Sa dernière version majeure, la 1.4, a d’ailleurs été livrée en septembre dernier.

Aujourd’hui, c’est Kubernetes 1.5 qui est attendu sur Windows Server 2016 afin d’accompagner la montée en charge de la plate-forme Docker (Engine et Client) sur l’OS de Microsoft. Apprenda, l'entreprise qui a coordonné le portage de Kubernetes sur Windows (avec le support de Microsoft, Google et Red Hat), a fourni quelques détails dans un communiqué de presse. Comme Docker est instable sur Windows Server 2016, l’arrivée de Kubernetes est dans l’ordre des choses mais Apprenda ne s’applique pas à simplement reproduire les principales fonctionnalités de Kubernetes. La plate-forme PaaS entend également développer des fonctions spécifiques pour Windows.

Docker et Hyper-V Container supportés 

L'exemple le plus marquant est le support de deux types de conteneurs sur Windows Server. Docker bien sûr mais également Hyper-V Containers, qui assure en fait une isolation de type VM mais sans embarquer toutes les fonctionnalités de virtualisation propres à Hyper-V. Apprenda estime qu’avec toutes les instances Windows Server dans les entreprises - quelque chose comme 37% du marché - il n’est pas inintéressant de fournir une solution multi-plate-formes aux entreprises qui utilisent à la fois Windows Server et Linux. Seul limite, Kubernetes pour Windows ne fonctionnera que pour les versions Windows Server 2016 et ultérieures.

Tout juste livré, Windows 2016 n’est pas encore très répandu. Une étude menée l’an dernier pas Spiceworks remontait que les entreprises compter attendre de 1 à 3 ans (40%) avant de migrer vers Windows Server 2016. De plus, les conteneurs dans Windows Server et le support de Docker se classent remarquablement bas sur la liste des choses qui intéressent le plus décideurs IT (900 interrogés dans le panel de Spiceworks). Seuls 12% ont indiqué que le support des conteneurs était à l’ordre du jour, ce qui sous entend que même après une migration vers Windows Server 2016, les containers resteraient sous-exploités.

Si l’arrivée de Docker et maintenant de Kubernetes sur Windows Server 2016 semble aller dans l’ordre des choses, elle ne semble pas pousser pour autant les entreprises à accélérer leur migration vers le dernier OS serveur de Microsoft. 

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

#LMItoutneuf

lancement dans

Publicité
Publicité
Publicité