Le Privacy Shield, l'accord sur le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis, est revendiqué par 200 entités commerciales, dont Microsoft.

L'Image du jour

Le Privacy Shield, l'accord sur le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis, est revendiqué par 200 entités commerciales, dont Microsoft.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

En juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour les derniè...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

L'Open World Forum invitera les DSI à débattre des logiciels libres

L'Open World Forum invitera les DSI à débattre des logiciels libres

« Même si les logiciels libres s'imposent de plus en plus dans les systèmes d'information, le sujet global reste confus pour les DSI. » Valérie Humery, elle-même DSI (de Car & boat media), faisait ce constat ce matin lors de la présentation des grands thèmes de l'Open World Forum (OWF), qui se tiendra à Paris les 1er et 2 octobre prochains. En tant que membre du conseil d'administration de l'ANDSI (Association nationale des directeurs de systèmes d'information), Valérie Humery a répondu à l'appel de Jean-Noël de Galzain, PDG de Wallix et président de l'OWF 2009, d'organiser un débat entre DSI sur le Floss (Free Libre & Open Source software). Suite au succès de la première édition, les organisateurs ont en effet décidé d'inclure une réflexion sur l'intégration du Libre au sein des systèmes d'information d'entreprise avec les DSI eux-mêmes. Valérie Humery promet des retours d'expérience, des débats entre « convaincus » et « sceptiques », ainsi que des tables rondes abordant la problématique de la gestion des hommes et des compétences. Un jury distinguera 5 start-up innovantes de l'Open Source Autre innovation cette année, des récompenses (Open Innovation Awards) seront décernées à 5 « start-up innovantes de l'Open Source ». Le jury, présidé par Stéphane Fermigier, fondateur de Nuxeo, et Jean-Marie Chauvet (directeur associé de Dassault Développement, intervenant dans la structure de capital risque LC Capital), rassemble des spécialistes des technologies et de l'Open Source, ainsi que des investisseurs. Sur une quarantaine de dossiers déposés, 20 ont été retenus (cf. la liste ci-dessous). Les start-up nominées disposeront de quelques minutes le 2 octobre pour soutenir leur projet devant le jury. A noter que sur les 20 PME innovantes, la moitié sont françaises. Si le programme tente de s'ancrer dans un sujet à la mode, la relance numérique, il continue de faire la part belle aux initiatives communautaires. Seront ainsi présents des représentants de cinq grandes structures : la Linux Foundation, l'OSA (Open Source Alliance), Eclipse, Apache et OW2. Jim Zenlin, directeur exécutif de la Linux Foundation, et Mike Milinkovich, directeur exécutif d'Eclipse, feront d'ailleurs eux-mêmes le déplacement, de même que d'autres grandes figures internationales, comme Simon Phipps, patron de l'Open Source chez Sun, Bob Sutor, patron de l'Open Source chez IBM, Patrick Chanezon, évangéliste chez Google, Mark Shuttleworth, fondateur d'Ubuntu... L'édition 2008 avait attiré, selon les organisateurs, 1 200 personnes. Ils en attendent cette année 1 500. « En espérant que tout le monde ne viendra pas en même temps », souligne Jean-Noël de Galzain ; de fait, l'amphithéâtre pour les plénières peut accueillir au maximum 350 personnes.



En savoir plus :


La liste des 20 start-up innovantes concourant pour les Open Innovation Awards
Activeon (France)
Agiletec (Italie)
Avalpa (Italie)
Bonitasoft (France)
Ecocube (France)
Kaltura (USA)
Kerlabs (France)
Maarch (France)
ManyDesign (Italie)
Mindtouch (USA)
OS Networks (Pays-Bas)
Prestashop (France)
Scaledb (USA)
Sociatom (France)
SonarSource (Suisse)
TLM (UK)
Ulteo (France)
Univention (Allemagne)
Weelya (France)
XWiki (France)

Sur le même sujet :
- le 3 décembre 2008 : Open World Forum 2008, une feuille de route pour le logiciel jusqu'en 2020

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité