Après une série de fusions et d'acquisitions, AB InBev, qui était à l’origine une brasserie d'abbaye médiévale du sud de la Belgique, est aujourd’hui le plus grand fabricant de bière du monde. Au terme de cette expansion, le brasseur s’est retrouvé avec un vaste parc IT couvrant 27 systèmes ERP différents et plus de 20 outils ETL (Extraction, Transformation et Chargement). Afin d'intégrer toutes ses données dans une vue unifiée et améliorer ses capacités d'analyse, AB InBev a remplacé tous ces outils ETL existants par la plate-forme d'intégration de données de Talend.

Toutes les données remontées des systèmes ERP, des médias sociaux, des capteurs installés dans les brasseries, des données marketing fournies par Nielsen, sont réunies dans un référentiel central hébergé dans un datacenter d’entreprise tournant lui-même dans le cloud Azure de Microsoft. Les données sont ensuite analysées pour mieux comprendre les habitudes de consommation, les produits et tous les aspects de l’activité, depuis l'évolution des goûts en matière de boissons jusqu’à l'optimisation des chaînes logistiques. Le basculement vers la plateforme de Talend a permis à AB InBev de tirer un meilleur profit des rares données d’analyses sur lesquelles s'appuie le brasseur pour disposer d’informations commerciales essentielles.

Améliorer les décisions pour les différents marchés

Quand les données étaient organisées en silos, il fallait d’abord trouver le système spécifique utilisé par chaque département dans chaque région, puis analyser l'information par rapport à ce qui se trouvait dans les autres systèmes. Au final, 80% du temps était consacré à la recherche de données, laissant 20% seulement pour l'analyse. « Désormais, ils peuvent passer la majeure partie de leur temps à analyser les données parce qu’elles sont déjà accessibles », a expliqué Harinder Singh, directeur mondial de la stratégie et des solutions de données chez AB InBev. « Ils ont un catalogue de données, et grâce à la documentation qui va avec, ils peuvent comprendre d'où viennent les données et ce que cela signifie ».

Grâce à Talend, AB InBev a pu réduire les délais de mise sur le marché de ses 500 produits consommés dans plus de 100 pays, mais la plateforme a également permis au brasseur de prendre des décisions globales. « Dans la plupart des cas, la prise de décision demandait environ trois mois. Aujourd’hui, elle peut se faire en trois semaines ou trois jours, parce que nous avons déjà construit le pipeline d'une manière réutilisable ». Cette rapidité a eu un impact majeur sur les prévisions de la demande lesquelles varient énormément d'un marché à l'autre en fonction d'influences saisonnières très diverses, allant de l'économie locale à la tenue de festivals, sans oublier la météo.

Prédire les pannes et surveiller la température des bières

Les prévisions météorologiques influencent aussi les récoltes des fermes locales, leur transport par camion jusqu'à la brasserie, le processus de production et la stratégie de distribution des bières dans les bars et les lieux de vente. Pour comprendre l'impact de tous ces facteurs, AB InBev a créé un modèle de prévision de la demande basé sur les données de ventes des différentes régions. « Nous vendons à l'échelle mondiale, mais nous brassons et produisons localement, de sorte que toutes les données dont nous disposons doivent être intégrées à nos prévisions de la demande », a encore expliqué M. Singh. « Cela permet à notre équipe de marketing et de vente de mieux comprendre ce qui passe et d’adapter en conséquence ses processus de planification ». Les équipes utilisent également les données intégrées dans Talend pour prédire les éventuelles pannes des machines équipées de capteurs et pour surveiller la température des bières grâce à des puces RFID fixées aux fûts.

Quand les bières arrivent sur le marché, l’équipe peut aussi évaluer rapidement les habitudes de consommation, ce qui lui permet de préparer la stratégie de production de la saison suivante. C’est ainsi que AB InBev a pu répondre à la demande croissante de marques de bière légère, qui sont désormais les trois bières les plus vendues aux États-Unis. « Dans les pays développés, nous avons remarqué que les consommateurs ont envie d’essayer de nouveaux goûts ou de nouvelles marques et que, dans certains cas, ils font des choix plus sains », a expliqué M. Singh. « Toutes ces informations sont prises en compte dans le développement de nos nouveaux produits ».

Un framework d'extraction de données réutilisable

AB InBev a opté pour Talend après avoir analysé tous les outils que l'entreprise avait accumulés au fil des fusions et acquisitions et répertorié les nouveaux acteurs du marché. Chaque outil a été évalué individuellement selon différents critères, notamment les coûts, les caractéristiques, la convivialité et la feuille de route du produit. Tous ces critères ont été consolidés dans un score global. Harinder Singh pense que les capacités que Talend envisage d’ajouter à sa plateforme sont peut-être sa plus grande force. « Nous savons vers quoi l'entreprise se dirige », a-t-il déclaré. « Tout change très vite, et nous voulions être sûrs de travailler avec une entreprise qui peut changer à notre rythme ». Talend s'est encore distingué de ses concurrents en livrant un framework d'extraction de données réutilisable pour tous les marchés d'ABInBev, des connexions à tous les systèmes de son vaste parc informatique et la compatibilité avec tous les principaux fournisseurs de cloud. De plus, son mode de facturation par utilisateur plutôt que par connexion est avantageux.

Cependant, l’installation de Talend dans le cloud Azure d'ABInBev n'a pas été simple. « C'est un produit très performant, mais il faut des spécialistes pour l'installer et le configurer », a déclaré M. Singh. « C’est pour cette raison que nous nous sommes associés aux services professionnels de Talend pour être sûrs d’avoir la bonne implémentation et la bonne configuration, car à ce niveau, toute modification peut avoir un effet durable, et nous voulions des spécialistes pour le faire correctement ». M. Singh rappelle aux entreprises qui entament leur parcours analytique qu’il n’existe pas de solution unique. « Chaque produit a ses forces et ses faiblesses, et la meilleure façon de procéder est de commencer par comprendre les besoins de l'entreprise », a-t-il déclaré. « Ensuite, vérifiez si le produit fonctionne bien avec le reste de l'écosystème, car chaque entreprise a déjà des applications. Enfin, assurez-vous d'avoir les compétences et les ressources nécessaires pour utiliser toutes ces différentes dimensions au moment de prendre une décision. Ne vous contentez pas d'examiner un seul aspect ou ne vous fixez pas uniquement sur le coût. Évidemment, le coût est toujours important, mais beaucoup d'autres facteurs entrent en jeu dans un processus de décision ».