Advertisement
Spot Mini, le dernier robot à quatre pattes de Boston Dynamics qui range la vaisselle et apporte des canettes (pratique pour suivre l'Euro 2016).

L'Image du jour

Spot Mini, le dernier robot à quatre pattes de Boston Dynamics qui range la vaisselle et apporte des canettes (pratique pour suivre l'Euro 2016).

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

Dernier Dossier

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

De la French Touch à la French Tech, c'est le message que Bpifrance a souhaité faire passer aux 30 000 visiteurs (startups, entrepreneurs, PME, ETI, g...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

BMC renforce la connaissance du datacenter avec Discovery 11

L’identification des dépendances entre les différents éléments du datacenter est l'un des points forts de la solution ADDM, renommée BMC Discovery dans sa version 11. (crédit : D.R.)

L’identification des dépendances entre les différents éléments du datacenter est l'un des points forts de la solution ADDM, renommée BMC Discovery dans sa version 11. (crédit : D.R.)

Le spécialiste des solutions d'IT service management BMC Software, éditeur de la plateforme Remedy, va lancer dans quelques jours la version 11 d'ADDM (Atrium Discovery and Dependency Mapping), désormais rebaptisée BMC Discovery. L'offre étend ses capacités de cartographie des services IT et d'identification des dépendances au sein du datacenter.

Pour BMC Software, l’édition française de sa conférence utilisateurs Exchange, organisée cette semaine à Paris, a permis de revenir les évolutions de son catalogue produits, ces derniers allant de l’automatisation des opérations informatiques à la gestion du service desk en passant par le monitoring d’applications et l’orchestration des services IT. Ce fut aussi l’occasion de faire témoigner plusieurs de ses grands utilisateurs en France, notamment sur Remedy, sa solution d’ITSM (IT service management). Celle-ci est sortie l’an dernier dans une version 9 redéveloppée en Java avec une interface Restful qui facilite les intégrations avec d’autres applications et se prolonge dans des versions mobiles. L’application, qui peut s’exploiter dans le cloud ou sur site, s’appuie sur la base de gestion de configuration Atrium CMDB qui fédère et réconcilie les données sur les différents actifs exploités dans l’entreprise et les relations existant entre eux. Sur la feuille de route de Remedy présentée par l’éditeur figure notamment, dans les 6 à 12 mois, l’arrivée d’Innovation Studio pour concevoir et configurer des apps ITSM. Le produit est actuellement en version bêta (BMC procède notamment à des tests d’interface auprès d’utilisateurs). A l’horizon 12 à 18 mois, il est également prévu une marketplace pour les apps conçues autour de Remedy.

Société privée rachetée en 2013 par plusieurs fonds d’investissement dont Bain Capital et Golden Gate Capital, BMC Software ne détaille pas son chiffre d’affaires. Elle a néanmoins indiqué en décembre dernier que ses commandes autour de la plateforme Remedy avaient augmenté de 50% en un an sur son premier semestre fiscal. Sur le 2e trimestre, elle a signé autour de cette offre une centaine de nouveaux clients, dont BMW, enregistrant 11 contrats dépassant le million de dollars. L’éditeur indique aussi que MyIT, sa solution de support en self-service réunit neuf millions d’abonnements.

Connaissance approfondie des applications clusterisées

Sur l’édition parisienne d’Exchange, BMC Software a également abordé la prochaine version d’ADDM, Atrium Discovery and Dependency Mapping, solution utilisée pour automatiser la découverte et l’inventaire du datacenter afin d’obtenir une cartographie de l’existant qui soit la plus complète possible. ADDM établit une correspondance entre les applications (logiciels métiers, services numériques) et leur infrastructure informatique pour que les équipes IT puissent optimiser les coûts opérationnels, mieux répondre aux besoins des métiers et réduire les risques liés aux changements par la connaissance des dépendances entre les services. Parmi les bénéfices, outre la réduction du temps de réalisation des audits, BMC cite l'exemple d'un client qui a pu, à la suite des données recueillies, se débarrasser de « tonnes de matériels » dont il n'avait plus besoin dans son datacenter. La solution fournit les informations de base pour l’ensemble des applications d’ITSM et de monitoring. A partir de sa version 11, dont le lancement est prévu pour le 23 février prochain, le nom du produit, ADDM, est désormais simplifié en BMC Discovery.

L’un des points forts de cette offre porte sur l’identification des dépendances entre les éléments, a rappelé sur BMC Exchange Raphaël Chauvel, directeur senior, responsable du produit chez BMC France. La solution couvre un millier de types de relations, une centaine de middleware et 15 technologies DevOps. Avec la version 11, l’éditeur fournit des outils permettant de modéliser plus rapidement des services à partir des données. Il est facile de créer des cartes applicatives à partir des cartes de données découvertes. Parmi les nouveautés, l’application apporte une connaissance approfondie des applications clusterisées. BMC Discovery permet aussi de découvrir les ressources de stockage, physiques et virtuelles, avec les liens existant entre elles pour différents fournisseurs et de mapper l’information, du système de fichier monté jusqu’aux volumes de stockage. En complément, une bibliothèque de connaissances aide à gérer la fin de vie logicielle en identifiant ceux qui ne sont plus supportés par leurs éditeurs. Un autre pack permet de connaître la consommation théorique des serveurs.

La feuille de route présentée cette semaine pour BMC Discovery (ex ADDM) confirme que le produit va se renforcer sur la modélisation de services. La fourniture d'une API permettra que la découverte puisse se faire de façon événementielle. BMC Software va également mettre en œuvre des technologies de découverte pour le cloud et ajouter des packs pour les différents marchés avec un ensemble de fonctionnalités, de patterns, de support d’API pour étendre les capacités de découverte.

Article de

Sur le même sujet (BMC Software, Remedy)

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

35 ans
07 Mars 1983 n°92
Publicité
Publicité
Publicité