Advertisement
Pour développer des voitures autonomes capables de communiquer entre elles, Audi, BMW et Daimler ont fondé la 5G Automotive Association avec le concours de partenaires IT.

L'Image du jour

Pour développer des voitures autonomes capables de communiquer entre elles, Audi, BMW et Daimler ont fondé la 5G Automotive Association avec le concou...

Les Fintech bousculent la finance

Dernier Dossier

Les Fintech bousculent la finance

Quelque 4 000 Fintechs existeraient dans le monde, sûrement une faible minorité d'entre elles subsistera dans les trois ans. Une chose est sûre, depui...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
1
Réagissez Imprimer Envoyer

L'âge d'or de l'externalisation informatique est-il achevé ?

Lyonel Roüast est partner et président SEMEA chez ISG. (crédit : D.R.)

Lyonel Roüast est partner et président SEMEA chez ISG. (crédit : D.R.)

D'après les derniers chiffres publiés par ISG dans son index consacré au marché du BPO et de l'externalisation informatique, 2015 a été marquée par une accélération du nombre de petits contrats cloud et SaaS signés dans un contexte baissier en valeur. Le cloud est loin de générer à tous les coups des gains, loin de là.

Dans son dernier Outsourcing Index, ISG a fait état pour l'année 2015 d'un recul de 12% du marché mondial de l'externalisation informatique (ITO) qui a chuté à 13,7 milliards de dollars. Une baisse surtout marquée par les premiers trimestres de l'année, la barre ayant été redressée en fin d'année grâce à un 4e trimestre particulièrement dynamique à la hausse tant sur un an (+15%) que d'un trimestre à l'autre (+55%).

« Après une année 2014 extrêmement forte grâce à plusieurs megas contrats comme celui du rachat d'Euriware par Capgemini, on a observé en France un mouvement général de baisse en valeur par contrat mais dans le même temps une augmentation du nombre total de contrats », nous a indiqué Lyonel Roüast, partner et président SEMEA chez ISG. « Sur l'année, le volume des opérations d'externalisation informatique a baissé. On est définitivement entré dans l'ère des petits contrats et les entreprises veulent profiter de solutions cloud et SaaS moins chères. » Toutefois, le recours au cloud et au SaaS est loin de déboucher systématiquement sur des économies.

Le coût à l'usage de Linux dans le cloud plus avantageux que Windows

Coût d'usage comparé cloud Vs internalisé d'un poste Windows

Evolution comparée du coût en fonction de l'usage cloud Vs internalisé d'un poste Windows. (crédit : ISG)

Amenée à tester des configurations de prix de prestations cloud chez différents fournisseurs dont Amazon, ISG a ainsi constaté que les bénéfices financiers du cloud dépendent avant tout de son niveau d'utilisation. Dans son dernier Cloud Comparison Index, ISG prend par exemple le cas du coût d'une configuration système Windows dans le cloud versus internalisée : alors qu'avec un taux d'usage compris entre 0 et 57% le coût du système Windows dans le cloud apparaît plus avantageux que celui internalisé, avec un taux d'usage plus important, le coût apparaît plus avantageux pour la configuration Windows internalisée. Avec une configuration type sous Linux, le cloud apparaît largement plus avantageux, le coût étant plus élevé seulement dans le cas d'un taux d'usage supérieur à 78%.

Coût d'usage comparé cloud Vs internalisé d'un poste Linux

Evolution comparée du coût en fonction de l'usage cloud Vs internalisé d'un poste Linux. (crédit : ISG)

En tout état de cause, la France est loin de faire la différence en Europe, le pays étant plutôt en ce moment à la remorque de la dynamique de croissance du BPO en général et de l'externalisation IT en particulier. « Dans un contexte de chômage énorme, l'outsourcing n'est pas une solution facile à mettre en oeuvre et pour beaucoup d'entreprises françaises, mettre son infrastructure IT dans le cloud reste délicat contrairement à d'autres pays comme l'Allemagne ou la Grande-Bretagne », conclut Lyonel Roüast.

Article de

COMMENTAIRES de l'ARTICLE1

le 19/02/2016 à 07h04 par ArkeUp (Membre) :

La question est à se poser. L'âge d'or est peut-être achevé mais l'externalisation continue son parcours. Et comme toujours, on ne sait pas ce qui va se passer puisque l'année ne fait que commencer. En espérant bien entendu qu'il y aura un bon retournement de situation.

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
10 Avril 1998 n°761
Publicité
Publicité