Le Défi H 2016 a distingué hier le projet T-Jack des étudiants de Polytech Grenoble (Prix du Défi H et Prix de l'innovation technologique) mais aussi SignBand de l'école Exia Cesi de Bordeaux (Prix Jeune pousse) et Dicodys de l'ECE Paris (Prix du public).

L'Image du jour

Le Défi H 2016 a distingué hier le projet T-Jack des étudiants de Polytech Grenoble (Prix du Défi H et Prix de l'innovation technologique) mais aussi ...

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Dernier Dossier

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Les événements récents autour du ransomware Locky et du vol massif de données du cabinet panaméen Mossack Fonseca dans l'affaire des « Panama Papers »...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Les PME de l'IT retrouvent un second souffle

47% des PME de l'IT on enregistré une hausse de leurs revenus au second semestre 2015. (Crédit photo : D.R.)

47% des PME de l'IT on enregistré une hausse de leurs revenus au second semestre 2015. (Crédit photo : D.R.)

Près de la moitié des prestataires de services IT ont enregistré une hausse de chiffre d'affaires au second semestre 2015. En outre, ils ont été 6% de plus à avoir recruté durant cette période. L'accès au marché public reste néanmoins toujours extrêmement difficile pour ces entreprises, même si la sous-traitante y est moins importante que sur le marché privé.

La situation des PME de l'IT s'est un peu améliorée lors du second semestre 2015. La dernière étude de conjoncture du syndicat CINOV-IT montre en effet que 47% de ses adhérents ont enregistré une hausse de chiffre d'affaires comprise entre 5 et 20% et + de juillet à décembre derniers. Un score en amélioration de 3 points par rapport à la même période en 2014. Ils sont en outre 25% (+3 points) à avoir vu leurs revenus se stabiliser. De fait, le nombre de professionnels dont les facturations semestrielles ont chuté de 5 à 20% et + a baissé, passant de 37% au second semestre 2014 à 28% lors de la deuxième moitié de 2015. Ces chiffres s'accompagnent en outre d'un optimisme prononcé, puisque 40% des entreprises interrogées tablent sur une progression de leur activité lors du premier semestre de cette année. Elles n'étaient que 31% à faire ce pronostic pour les six premiers mois de 2015.

Amélioration des encours et des délais de paiement fournisseurs

Parallèlement à l'amélioration de leurs bilans, certains professionnels sondés ont aussi vu leurs problématiques de trésorerie s'atténuer. En effet, 13% (+ 4 points) des participants à l'étude ont bénéficié d'encours fournisseurs en hausse au second semestre 2015. Un point positif qui s'est accompagné d'un allongement des délais de paiement accordés par les fournisseurs pour 7% des PME de l'IT (+2 points). Ces dernières ont d'ailleurs renvoyé l'ascenseur puisque 13% d'entre elles (+ 8 points) ont  payé leurs fournisseurs plus rapidement. On ne peut pas en dire autant des clients mais au moins ont-ils réglé 47% des prestataires dans des délais identiques à ceux constatés un an plus tôt.

38% des PME de l'IT déclarent que les marchés privés (Grands comptes et ETI) représentent moins de 25% de leurs facturations. Elles sont 19% à en tirer entre 25 et 50% de leurs revenus et 14% à en dégager entre la moitié et 75% de leur activité. Dans le secteur privé, les prestataires interrogés ne sont que 44% à être directement référencés par les clients. Ils sont donc 66% à participer aux projets de ces entreprises en tant que sous-traitants. Les professionnels de l'IT jugent d'ailleurs l'accès aux marchés privés de plus en plus compliqué. Au premier semestre 2014, ils étaient 60% à estimer que capter des projets d'ETI et de Grands comptes était difficile. Ils étaient 9% de plus au second semestre 2015.

Seulement 45% de sous-traitance sur le marché public

L'accès au secteur public semble être encore plus ardu puisque 75% des revendeurs le trouvent difficile, principalement à cause de dossiers administratifs trop lourds et de procédures trainant en longueur. Néanmoins, la sous-traitance y est moins développée. Les professionnels qui interviennent pour le compte de certains de leurs homologues ne sont en effet « que » 45%. Dans la majorité des cas (42%), la part de la sous-traitance dans le chiffre d'affaires des PME de l'IT sur le marché public atteint moins de 25%.

La petite embellie dont fait état de la dernière étude conjoncture de CINOV-IT sur le plan de l'évolution des chiffres d'affaires a été accompagnée par une amélioration sur le front de l'emploi. 34% (+ 6 points) des adhérents du syndicat ont en effet recruté entre juillet et décembre derniers. Dans la majeure partie des cas (64%), une seule embauche a été réalisée. Les PME de l'IT ayant accueilli deux et trois personnes représentent respectivement 17% et 5% du total des sondés. Autre information positive sur le plan de l'emploi, 66% des embauches ont été réalisés en CDI, soit 10% de mieux qu'un an auparavant. Les postes pourvus ont porté en majorité sur des profils techniques (40%), commerciaux (20%) et administratifs (15%). Il est toutefois paradoxal que le nombre d'entreprises ayant procédé à des licenciements économiques ait cru de trois 3% pour représenter 6% des répondants Et même si les prestataires IT tablent sur une croissance de leur activité lors de la première partie de cette année, le nombre de celles qui prévoient d'effectuer des embauches sur cette période reste stable à 27%. En outre, les PME de l'IT ne sont que 21% à prévoir de réaliser ces embauches exclusivement en CDI.

Le CICE reste sous-utilisé par les PME de l'IT

Parmi les dispositifs qui peuvent permettre aux PME de l'IT d'améliorer leur situation financière figure le CICE (Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi). Las, elles sont encore une très grande majorité (65%) à ne pas en profiter, même si cette proportion est en léger recul (-2%). Une partie de l'explication réside dans le fait que 54% des entreprises interrogées n'ont pas de salariés et ne sont donc pas concernées. Mais elles sont encore nombreuses (24%) à estimer que le dispositif est compliqué. En revanche, seulement 5% d'entre elles citent le risque de redressement fiscal lié au CICE alors qu'elles étaient 34% il y a un an à évoquer cette raison pour ne pas profiter du dispositif.

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité