<span>L'app Team Tasks & Conversations 3.0 d'Asana permet à des collaborateurs mobiles de travailler ensemble sans avoir à recourir à une messagerie mail. </span>

L'Image du jour

L'app Team Tasks & Conversations 3.0 d'Asana permet à des collaborateurs mobiles de travailler ensemble sans avoir à recourir à une messagerie mai...

Le cloud tient-il toutes ses promesses ?

Dernier Dossier

Le cloud tient-il toutes ses promesses ?

A l'occasion de sa conférence annuelle Amazon Web Services Summit 2014 à Paris, le géant du cloud avait confirmé que les entreprises françaises, princ...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

ESPACE PARTENAIRE

Webcast

FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Annuels Google : le clic payant reste une bonne vache à lait

Annuels Google : le clic payant reste une bonne vache à lait

4e trimestre (au 31 décembre 2009) Chiffre d'affaires total : 6,67 Md$ (+17%) Chiffre d'affaires après rétrocession aux partenaires : 4,95 Md$ Bénéfice net : 1,97 Md$ (contre 382 M$ au 4e trimestre 2008) Exercice fiscal (12 mois) Chiffre d'affaires total : 23,65 Md$ (+8,5%) Bénéfice net : 6,52 Md$ (+54,3%)

Avec un chiffre d'affaires en hausse de 17% sur le quatrième trimestre 2009 et un bénéfice net multiplié par cinq, Eric Schmidt,le PDG de Google, peut se déclarer satisfait. Ce qu'il n'a pas manqué de faire hier, lors de l'annonce des résultats financiers, en attribuant le mérite de la performance à ses équipes et au modèle économique de la société, basé principalement sur les revenus publicitaires générés par le moteur de recherche. Le chiffre d'affaires total s'élève à 6,67 Md$ pour le dernier trimestre 2009, en hausse de +17% par rapport au quatrième trimestre 2008. Une fois soustraites les commissions reversées aux partenaires de son réseau publicitaire, le chiffre d'affaires trimestriel est ramené à 4,95 Md$, soit quelque 30 M$ de plus que ce à quoi s'attendaient les analystes. Sur l'année complète, le chiffre d'affaires total enregistre une progression plus modérée de 8,5% par rapport à 2008, à 23,65 Md$. Le bénéfice net annuel augmente de 54% à 6,52 Md$. Les deux tiers des revenus de Google sont générés par ses propres sites Web, le reste provenant des sites partenaires de son réseau publicitaire. Les 'clics' payants, publicités sur lesquels cliquent les internautes, ont augmenté de 13% au quatrième trimestre par rapport à 2008 et de 9% par rapport au trimestre précédent. Trois relais de croissance pour 2010 Pour l'année entamée, Eric Schmidt s'attend à voir se développer de façon significative les revenus provenant de ses produits mobiles et de ses offres pour entreprises, notamment grâce à l'adoption croissante du modèle cloud computing. Le troisième relais de croissance important pour 2010 réside dans sa nouvelle activité d'affichage de publicités, un secteur sur lequel le groupe demeure pour l'instant un acteur mineur. Le PDG de Google prévoit une forte progression de ses revenus dans ce domaine et rappelle que YouTube constitue un élément essentiel de cette stratégie. Evoquant la croissance externe, le dirigeant pense que la société pourrait réaliser une acquisition par mois pour renforcer sa puissance de feu technologique et ses équipes (le groupe comptait 19 835 salariés à plein temps fin 2009, soit 170 personnes de plus qu'au troisième trimestre). Google a terminé son année avec une cagnotte de 24,5 Md$ en numéraire ou titres de placement à court terme. A propos des récents démêlés de Google avec la Chine et l'éventualité de voir la société quitter le pays, Eric Schmidt a indiqué que des discussions étaient en cours avec le gouvernement chinois. Il espère maintenir la présence de Google en Chine, affirmant apprécier la Chine, les employés chinois de la société et... les opportunités commerciales offertes par le pays. Pour l'instant, les résultats de son moteur de recherche y sont toujours censurés, mais cela pourrait changer bientôt, a indiqué le dirigeant.

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité