Sur Computex à Taipei, ARM a annoncé sa puce Cortex-A73 et son GPU Mali-G71 (ci-dessus, Nandan Nyampally, responsable marché d'ARM).

L'Image du jour

Sur Computex à Taipei, ARM a annoncé sa puce Cortex-A73 et son GPU Mali-G71 (ci-dessus, Nandan Nyampally, responsable marché d'ARM).

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Dernier Dossier

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Les événements récents autour du ransomware Locky et du vol massif de données du cabinet panaméen Mossack Fonseca dans l'affaire des « Panama Papers »...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Oracle acquiert Sun pour 7,4 milliards de dollars

Oracle acquiert Sun pour 7,4 milliards de dollars

Le Wall Street Journal et Bloomberg News avaient tout faux : c'est finalement Oracle, et non IBM, qui rachète Sun. Pour un montant de 9,50$ par action, soit environ 7,4 Md$. Déduction faite des immenses réserves de cash de Sun, l'acquisition coûtera en fait à Oracle 5,6 Md$. Dans une lettre aux clients, Charles Phillips, président d'Oracle, explique que la combinaison des deux acteurs constitue un grand atout. D'abord pour son offre middleware Java Fusion, dans la mesure où Oracle aura la paternité de Java - et pourra donc être à la pointe des évolutions en la matière. Ensuite parce qu'Oracle cherche depuis longtemps à être davantage présent dans les systèmes d'exploitation (des rumeurs de Linux Oracle resurgissaient régulièrement), et qu'il disposera désormais d'une offre éprouvée avec Solaris. Lequel, en outre, serait déjà l'OS numéro un pour le déploiement de la base de données Oracle. D'après Charles Phillips, les clients demandent à Oracle de « réduire la complexité, le risque et le coût en fournissant une pile hautement optimisée de produits basés sur les standards », d'où le choix, en rachetant Sun, d'être désormais présent dans les systèmes d'exploitation, les serveurs et la micro-électronique. Ce faisant, d'ailleurs, Oracle dépasse IBM en termes de couverture technologique, Big Blue ne proposant pas de progiciels de gestion intégré (ERP). Nul doute, du coup, que des clients qui choisissaient des acteurs indépendants pour échapper au « tout bleu » IBM, chercheront aujourd'hui des alternatives au « tout rouge » Oracle. La transaction, approuvée par le conseil d'administration de Sun, doit encore être acceptée par les actionnaires et les autorités de régulation. En attendant, les deux sociétés continueront d'évoluer de façon indépendante. Les plus importantes acquisitions d'Oracle : - le 16 janvier 2008 : BEA pour 8,5 Md$ - le 1er mars 2007 : Hyperion pour 3,3 Md$ - le 13 septembre 2005 : Siebel pour 5,85 Md$ - décembre 2004 : PeopleSoft pour 10,3 Md$.

Téléchargez gratuitement la documentation relative aux solutions Oracles

ORACLE DATABASE 11 G

Comment améliorer les performances de votre système d'information grâce aux nouvelles fonctions de Oracle 11 G. 8 nouveaux livres-blancs téléchargeables en 1 clic.
Télécharger

ORACLE SOA MIDDLEWARE

Réussir la mise en place de son projet SOA et tirer tout le bénéfice de ces nouvelles architectures logicielles d'entreprise. 18 livres-blancs et téléchargeables en 1clic.
Télécharger

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité